22 mars 2017

Le mouvement

Un mouvement ouvert à tous

Le PEUP (Parti pour l’Éducation et l’Unité Populaire) a été crée, à Saint-Louis, en 2007 autour de Philippe Laïnin Rangama. Notre mouvement, de gauche progressiste, se veut être rassembleur, ouvert à tous.

L’individu pluriel* au cœur de la démocratie participative

 L’individu, son éducation et son environnement est au cœur de notre réflexion. Cet individu pluriel, habitant à Saint-Louis et à la Rivière, doit reprendre la place qui est la sienne. Pour ce faire, nous proposons à la population d’être des acteurs de leur ville. En effet, dans une logique de démocratie participative, nous pensons que le citoyen doit être impliqué dans la vie de la cité et être associé à chaque projet. Nous nous appuierons donc sur des comités de quartiers pour nourrir et enrichir notre projet.

L’émancipation comme idéal

Le PEUP veut participer à l’émancipation des réunionnais, c’est-à-dire, faire en sorte que ceux-ci deviennent indépendants et acteurs de leur vie. C’est pourquoi, nous disons non à l’aliénation des individus par des petits contrats mais oui à un vrai accompagnement de ceux-ci vers des emplois pérennes. Nos projets seront donc pensés dans ce sens.

Le PEUP, Lé Kalou!

*L’individu pluriel est une femme, un homme, façonnés non pas seulement par son milieu social, mais aussi par le monde qui l’entoure.

*Aliénation : « Situation dans laquelle les individus, dépossédés du sens de leur travail, deviennent étrangers à eux-mêmes ».

Source : CAPUL, Jean-Yves, GARNIER, Olivier, Dictionnaire d’Économie et de Sciences Sociales, Hatier, Paris, 2013.