22 mars 2017

Jeunesse, éducation et sport

Axe 1 « En faveur de la jeunesse »

  • Création d’un conseil municipal des jeunes.
  • Favoriser l’épanouissement des enfants grâce à des intervenants culturels et sportifs capables de les sensibiliser à un large éventail : « du théâtre au séga-maloya » et du « football au tennis  »  et faire naître des vocations accompagnées !
  • Petit déjeuner équilibré le matin dans les classes de maternelles pour initier les plus petits à de bonnes habitudes alimentaires et leur permettre de débuter leur scolarité dans les meilleurs conditions.
  • Favoriser la création d’un Skatepark à La Rivière.

Axe 2 « En faveur des familles et de la condition parentale »

  • Création d’une École des Parents et de « cafés pédagogiques » mensuels.
  • Permettre aux parents et aux mères seules de disposer d’une « garderie éducative », ainsi que d’un véritable espace d’animation de quartier, pour prévenir l’oisiveté chez les jeunes.
  • Création à La Rivière sur le site de l’ancienne bibliothèque d’un espace de jeu et d’une ludothèque.

Axe 3 « En faveur des enseignants »

  • Amélioration des conditions de travail, des équipements scolaires et rénovation des locaux.
  • Aide en personnel et en intervenants extérieurs (ex : équipe d’intervention pour le dépannage informatique).
  • Soutien financier et logistique à tous les projets d’école.

Axe 4 « En faveur d’un personnel compétent et motivé »

  • Recrutement exigeant et formation du personnel de nettoyage et de surveillance.
  • Choix et formation des ATSEM en fonction des quartiers et des orientations professionnelles.
  • Sécurité des sites sportifs par des agents-médiateurs (employés communaux à former).

Axe 5 « En faveur des associations et des activités périscolaires »

  • Associer les associations à la conception des installations et des rencontres sportives dans les quartiers.
  • Création en partenariat avec les associations sportives de la ville d’une course « Étang du Gol/Les Canots/Les Makes/Le Tapage/Mairie de La Rivière ».
  • Organisation de l’aide au soutien scolaire et des activités péri-éducatives en relation avec les associations de quartier.
  • Création d’un budget « inter-association » pour financer des projets propre à chaque quartier.